Rien de plus futile, de plus faux, de plus vain, de plus nécessaire que le théâtre. Louis Jouvet

La Maison du bout du

Texte Philippe Minyana

(triptyque : Prologue, Anne-Marie et Retour)

Trois familles de « figures ».
Neuf figures.
Ces neuf là n’ont pas de parenté.
Elles ont une parentèle.
C’est cela
cela qui les relie.
La parentèle.
C’est d’elle que l’on parle dans Retour.
C’est elle que l’on subit dans Anne-Marie.
C’est elle que l’on incarne dans Prologue. Et pour loger la parentèle, ou son souvenir : la maison.
La maison au bout du…

Maison champ de bataille
Maison palimpseste
Des colères des cris la maison
Des rires aussi
La maison l’œil
Maison mémoire

Ce sera une farce
une farce tragique.
Il faut en rire surtout.
De cette intimité
intimité épique.
Prologue/ Anne-Marie/ Retour :
Trois pièces courtes
Trois pièces de chambre

La presse en parle

« Une petite musique si finement jouée… Fermeture des yeux autorisée : les mots seuls sont joués, empêtrés dans leur extraordinaire banalité, se percutant les uns les autres avec bonheur et jovialité. Du grand art. »

La République du Centre


« Les acteurs sont excellents et la scénographie du Détour est comme toujours d’une finesse exquise. C’est installés sur des chaises bistrots que les spectateurs ont assisté à ce spectacle, un peu comme sous une tonnelle un dimanche après midi en famille, avec les piaillements d’oiseaux en fond sonore… »

La République du Centre


« Dans cette Maison du bout du, les textes de Philippe Minyana s’écoutent comme des chansons. Les voix des comédiens sont des instruments. Elles se répondent, s’accordent, se chevauchent pour jouer ce quotidien ou transparaît, derrière la banalité des dires, l’inconscient plus inquiétant des vrais gens. La remarquable création du Théâtre du Détour, mise en scène par Thomas Gaubiac, portée par Catherine Depont, Antoine Marneur et Nicolas Raccah, est surprenante et drôle. Trois comédiens, neuf personnages et beaucoup de talent. »

L’écho Républicain

Mise en scène
Thomas Gaubiac

Avec
Catherine Depont, Antoine Marneur, Nicolas Raccah

Costumes
Francis Debeyre

Réalisation costumes
Annick Baillet

Construction décor
Grégory Morel

Scénographie & lumières
Nicolas Simonin

Création sonore
Olivier Renet

PRODUCTION Théâtre du Détour. CORÉALISATION Espace Soutine à Lèves.

Le Théâtre du Détour est conventionné par la Ville de Chartres et le Conseil Général d’Eure-et-Loir. Spectacle bénéficiant de l’aide à la création du Conseil Régional du Centre-Val de Loire.