Rien de plus futile, de plus faux, de plus vain, de plus nécessaire que le théâtre. Louis Jouvet

En sortir

Texte Gérard Noiriel

Un homme qui est sorti de la rue se prépare à rencontrer sa fille et se remémore son passé. Inspiré des techniques du « nouveau réalisme », En sortir livre une parole brute, puisée dans la langue quotidienne des sans-abri. On découvre ainsi que la lutte contre la précarité passe aussi par l’écriture et la conquête du droit de parler publiquement à la première personne du singulier. Ce n’est pas l’histoire d’un individu, mais celle d’un groupe aux milles visages, hétérogène, instable et traversé de multiples contradictions.

« L’histoire d’un homme qui se dit que ce n’est pas tout à fait lui mais ce n’est pas un autre non plus ».

Le théâtre est à mes yeux le moyen le plus adéquat pour aborder ce sujet. Le théâtre est en effet l’art de la représentation par excellence. C’est un moyen privilégié pour comprendre à la fois intellectuellement et émotionnellement les formes de domination sociale qui résultent des inégalités dans l’accès à la parole publique. Le recours à la fiction permet aussi de prendre du recul par rapport aux enjeux politiques et sociaux, ce qui est une condition pour alimenter une réflexion collective qui n’a pas pour but de plaindre des victimes, ni de dénoncer des coupables, mais de mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons.

Gérard Noiriel / Extrait des notes d’intention (mars 2010)

La presse en parle

« Une réussite exceptionnelle !

Des mots pour dire ce qui ne peut pas se raconter. Le résultat est fascinant et quelque peu magique. Au-delà d’un travail préparatoire que l’on devine considérable, Mouss Zouheyri s’impose dans ses multiples avatars avec une vérité, une sincérité, un engagement personnel qui touchent au plus profond de celui qui regarde et écoute. Sobre, discrète, efficace, la mise en scène d’Antoine Marneur s’adapte parfaitement à la « tonalité » de l’ensemble. Au total : une réussite exceptionnelle. »

L’Echo Républicain


« En sortir, un théâtre de vie.

Complet. Pour la dernière représentation, dimanche, de En sortir la salle était pleine. Seul en scène, Mouss Zouheyri a une nouvelle fois fait acte de ses talents d’interprète. L’auteur, Gérard Noiriel, réalise dans cette œuvre qui s’appuie sur des témoignages de sans domicile fixe, la performance de s’émanciper du regard misérabiliste que jettent les médias et l’opinion commune sur la condition des plus démunis. Sans concession et fausse pudeur, ce texte ne laisse pas indifférent. »

La République du Centre (F.Gué)

Mise en scène & scénographie
Antoine Marneur

Directrice de production
Martine Derrier

Avec
Mouss Zouheyri

Lumières
Ingrid Chevalier

Régie générale
Baptiste Rilliet

Bande son
Nicolas Rocher

Production Théâtre du Détour.

Avec l’aide de la Maison des Métallos à Paris (accueil en résidence) du Théâtre de Poche à Chartres (accueil en résidence) et de l’Association Les petits ruisseaux.

Le Théâtre du Détour est conventionné par la Ville de Chartres et le Conseil Général d’Eure-et-Loir. Spectacle bénéficiant de l’aide à la création de la DRAC Centre-Val de Loire et du Conseil Régional du Centre-Val de Loire.

Diffusion

Les petits ruisseaux – Martine Derrier
www.lespetitsruisseaux.com / courrier@lespetitsruisseaux.com
01 49 59 93 69 – 06 81 13 69 68